La décroissance choisie comme première utopie sociale

« Force est de reconnaître que le magasin des utopies est plutôt mal achalandé. On peut cependant en repérer trois grandes qui, aujourd’hui, s’expriment au travers de relais d’opinion, et de mouvements plus ou moins organisés : la décroissance, la société collaborative ou participative, ainsi Lire la suite « La décroissance choisie comme première utopie sociale »

L’avenir du territoire Nantes St-Nazaire : l’avis de l’autorité environnementale

L’avis de l’autorité environnementale, instance du Conseil général de l’environnement et du développement durable, du 20 juillet 2016, sur le projet de révision du SCoT Nantes Saint-Nazaire, est très intéressant. Visiblement les experts du Ministère de l’environnement n’apprécient pas que leurs avis antérieurs n’aient pas été pris en compte, et ils font une critique complète du projet de SCOT. Non pas sur le fond, ils n’en ont pas Lire la suite « L’avenir du territoire Nantes St-Nazaire : l’avis de l’autorité environnementale »

Le climat pourrait changer l’horizon du politique ?

Bruno Latour publie un article fort intéressant sur l’évolution de la politique (Le Monde 13 janvier 2016). Pour lui, cela fait 30 ans que les politiques et les dirigeants économiques ne croient plus que le progrès peut nous conduire vers un monde meilleur. Ayant abandonné cet espoir, ils se sont réfugiés dans leurs ghettos, les inégalités ont explosé, laissant les pauvres à leur sort. On peut faire la relation avec les travaux d’Éric Maurin (le ghetto français) et de Piketty sur les inégalités.

Dit autrement, le débat politique fonctionnait selon un vecteur conservateurs/terroir -> progressistes/mondialisation. Ces deux pôles étaient reliés par l’espérance d’un monde à venir. Il n’y a plus d’espérance, donc plus de lien entre les deux pôles. Les riches se sont réfugiés dans leur monde. C’est parfois visible comme dans les quartiers où les villes protégés par des murs ou des barbelés.

C’est le thème connu de la société duale des années 1970, mais une société duale sans relation entre ses deux pôles.

 

Et pourtant il y a un espoir que cela change. Pour remettre en relation le pôle des pauvres/terroir et les riches/mondialisation, il faudrait que ces deux pôles puissent être reliés avec le sommet d’un triangle qui serait le climat de la planète, donc la planète elle-même. C’est tout l’enjeu de l’accord de la COP 21.

Le projet de Notre Dame des Landes à la lumière de Laudato si’.

Plusieurs groupes chrétiens du diocèse de Nantes s’étaient exprimés sur le projet de NDDL en 2012. Depuis, l’encyclique Laudato si’ a été publiée, la COP 21 a eu lieu, et nous ressentons le besoin de nous exprimer de nouveau sur ce sujet. Le projet de développement de l’aéroport nous paraît totalement en contradiction avec les objectifs de la COP 21, aussi bien sur les réductions des émissions de gaz à effet de serre que sur le type d’utilisation des sols.

Notre lecture de l’encyclique Laudato si’, nous permet de dégager quelques Lire la suite « Le projet de Notre Dame des Landes à la lumière de Laudato si’. »

A propos les assises chrétiennes de l’écologie de 2015

Nous étions plus de 1500 à participer fin août aux deuxièmes assises chrétiennes de l’écologie, à Saint-Etienne. Des jeunes en recherche et des militants aux cheveux grisonnants. Beaucoup de personnes engagées dans des actions locales comme en témoignent les 80 forums, souvent des partages d’expérience. Une conception ouverte, on dirait intégrale, de l’écologie avec des tables rondes sur la biodiversité, l’immigration, la Lire la suite « A propos les assises chrétiennes de l’écologie de 2015 »