Simplifier la société ou croire au progrès des consciences ?

Simplifier la société ou croire au progrès des consciences ?

Note de lecture de Herbert George Wells, La destruction libératrice, Grama, 1995 (The World Set Free, début 1914)

Cet ouvrage de Wells tient autant de la réflexion philosophique que de la science fiction, et il est étonnamment moderne, plus d’un siècle après sa publication.
Il relate le monde d’après une guerre nucléaire mondiale, ce qui en1914 était prémonitoire.

Prémonitoire aussi la manifestation des chômeurs qui ne demandent que du travail, qui Lire la suite « Simplifier la société ou croire au progrès des consciences ? »

Décarboner l’économie, De l’huile de roche à l’huile de coude

La réduction du temps de travail apparaît comme une tendance séculaire, qui irait dans le sens de l’histoire, et les débats sont toujours vifs sur la question de savoir si cette évolution est favorable à l’emploi. Mais si nous étions à l’aube d’un renversement de tendance, si le temps d’activité, professionnelle et domestique, devait augmenter ?

Dans l’a-venir ce qui pourrait devenir universel ce n’est pas le revenu, c’est le travail. Le travail au sens large de l’activité professionnelle et domestique, le travail au sens de l’œuvre réalisée et pas seulement du labeur. Le présent ouvrage présente une synthèse entre les enjeux de l’exclusion du travail des plus fragiles, et ceux des risques environnementaux Lire la suite « Décarboner l’économie, De l’huile de roche à l’huile de coude »

Comment tout peut s’effondrer

Comment tout peut s’effondrer, Pablo Servigne et Raphaël Stevens, éd. du Seuil, 2015
Note de lecture

Ce que j’ai trouvé de plus intéressant dans cet ouvrage est la distinction entre frontières et limites (p 38), une notion que j’approchais jusqu’ici de façon intuitive sans pouvoir la formaliser. Sur la position à adopter face au risque d’effondrement, les réflexions aident à se représenter les enjeux et les pistes d’action.

Frontières et limites
Les limites sont définies par ce qui ne peut pas être dépassé, les stocks de ressources fossiles par exemple, les frontières par ce qui peut être dépassé comme la concentration de Lire la suite « Comment tout peut s’effondrer »

Tout peut changer, Naomi Klein

Tout peut changer, Naomi Klein, Actes Sud, 2015

Les premiers chapitres ce livre sont intéressants, ensuite moins, c’est le classique empilement de données, de faits, de synthèses des ouvrages anglo-saxons sur des sujets souvent déjà traités. Néanmoins, ne boudons pas le début ni les formules percutantes, l’auteur est journaliste.

Chapitre 1 Le capitalisme

Pour commencer, NK passe en revue les raisons pour lesquelles, malgré tout ce qui est dit et écrit, nous ne changeons pas. Foin des raisons sociologiques, psychologiques ou autres, Lire la suite « Tout peut changer, Naomi Klein »

Les neuf frontières de la planète

Les frontières de la planète

Sources Nature 461, 2009, Ecology and society, 14, 2009, Science 15 janvier 2015

Chacun connaît les inducteurs de limite des activités de l‘homme, dont l’empreinte écologique, l’empreinte carbone ou les indicateurs du climat.

Le groupe de chercheurs de différents pays du monde (anglophones) réunis autour du laboratoire de résilience planétaire de l’université de Stockholm a défini neuf « frontières » pour la planète. Ces frontières correspondent aux limites caractérisées par une probabilité de changement brusque, non linéaire, en fonction de l’évolution de variables clefs. Neuf domaines ont été définies, et trois frontières étaient dépassées en Lire la suite « Les neuf frontières de la planète »